Cession vieilles pierres

Anuradhapura

Nous rejoignons Anuradhapura après 4 heures de train et nous installons dans un homestay lové dans la nature. Nous nous retrouvons au calme entourés de palmiers et autre arbres exotiques, et des petites bêtes qui vont avec… Heureusement nous dormirons sous moustiquaire ! Une fois encore nous sommes accueillis par des gens charmants, le couple qui tient le Muragala est plein de petites attentions, bienveillant et toujours souriant. Kanti est une maîtresse femme et donne ses ordres à Lal qui s’exécute en silence. Nous ne comprenons rien mais le ton ne trompe pas ! Elle nous prépare de succulents petits déjeuners que lui nous sert avec le sourire. Il installe un ventilateur devant notre table pour chasser les mouches qui s’invitent ; nous avons froid le matin (si, si je vous assure qu’après 34/36 ° en pleine journée, le matin à 24° on a froid !) mais que dire devant tant d’attention qui ne risquerait de les froisser ! Nous savourons donc en silence tandis que leur employée, Nelika, ramasse les feuilles tombées durant la nuit avant de s’atteler au nettoyage des petits bungalows.

Nous partons pour la visite de la cité sacrée en tuk tuk car celle-ci est très étendue et la parcourir à pied dans sa totalité est impossible sur une seule journée. Le ticket d’entrée vendu à prix d’or (25$ /adulte) n’est valable qu’une journée ! Sur les quatre principaux sites nous découvrons des Dagobas (le Thuparama, l’Abhayagiri et le Jetawanarama) et un Stupa (le Ruvanveliseya). Le Jetawanarama qui culmine à 122m est le troisième édifice antique le plus haut du monde après les deux pyramides de Gizeh. Nous découvrons en revanche des choses qui nous dérangent tels ces « travailleurs de l’ombre »  en plein soleil qui, pour les uns, encordés à plusieurs mètres de hauteur sur un stupa, désherbent, pour les autre sans aucune sécurité, accrochés à des échelles de bambou et de corde, frottent à la brosse métallique avant la remise en peinture qui permettra de préserver la blancheur du monument. Nous espérons qu’ils en ressentent un certain privilège car de notre point de vue de telles conditions de travail sont inhumaines.

Sur les sites secondaires nous découvrons bassins, palais en ruine, arbre sacré, pierre de lune… Cette dernière appelée Sandakada Pahana, sculptée en forme de demi-cercle, est placée au pied des escaliers à l’entrée des temples. Elle symbolise le cycle sans fin de la renaissance et le chemin vers la liberté. Nous finissons notre visite par le musée archéologique où nous apprenons à écrire le nom de la ville ainsi que nos prénoms en langue locale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous passons notre dernière journée à travailler au frais le matin et à découvrir les alentours à pied en fin de journée (après une sieste aux heures les plus chaudes) ce qui nous amène à découvrir des choses insolites tels ces interrupteurs à lampadaires. Y a-t’il une personne chargée de les allumer chaque soir et de les éteindre chaque matin ? Nos hôtes parlent si peu anglais que nous ne nous aventurerons pas à leur poser la question. Si l’un d’entre vous a la réponse qu’il n’hésite pas, la zone « commentaires » est là pour ça 😉

 

Polonnaruwa

Aujourd’hui nous rejoignons Polonnaruwa, ancienne capitale du Sri Lanka (après Anuradhapura et avant Kandy) à deux heures de route afin de visiter son site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous y ferons escale deux nuits dans une Guesthouse fabuleuse où notre hôte Sumit nous gâtera de petits déjeuners et dîners délicieux.

Le site archéologique bien que moins riches que celui d’Anuradhapura nous a bien plus séduit par le calme des lieux, loin de l’afflux touristique, et la beauté des vestiges (pour certains en pleine restauration). Nous nous sommes rappelés Angkor… Plusieurs classes de collégiens effectuent la visite en même temps que nous ce qui contribue à notre plaisir je pense. Pour nos amis férus de vieilles pierres, voici un aperçu de ce que nous avons vu : Rankot Vihara petit dagoba haut de 55 mètres, Kiri Vihara stupa (blanc) dont l’état de conservation est remarquable (il se dit que du lait maternel aurait été mélangé au mortier), Lotus Pond, petit bassin en forme de lotus où se rafraîchissaient les moines, Shiva Devala 2 temple hindou du Xème siècle restauré selon la même technique employée à Angkor qui consistait à démonter la structure entièrement et à remplacer les pièces manquantes par de nouvelles afin de préserver l’édifice (je me disais aussi…) et Gal Vihara, un groupe de quatre bouddhas du XIIè siècle sculptés à flanc de falaise. C’est sans conteste ce que nous avons vu de plus beau ici. Dommage qu’une toiture en tôle vienne couvrir l’ensemble même si cela le protège c’est indéniable ! Nous finissons comme à Anuradhapura par la visite du Musée archéologique qui représente un réel complément explicatif à la visite. Il fournit des explications claires (lui !) sur l’histoire des différents monuments et présente de nombreuses maquettes. Aucune photo n’y est autorisée en revanche. Voici le déroulé en images de notre journée…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous quittons demain Polonnaruwa pour nous rapprocher petit à petit de la ville de Kandy. Prochaine étape : une petite semaine à Habarana dans une famille cingalaise.

4 réflexions sur “Cession vieilles pierres

    • Merci Régis pour ton retour. Génial que tu puisses approcher ce pays au plus près en côtoyant ses habitants ! Nous passons ici des moments authentiques et ça nous plait vraiment mais nous avons la chance d’avoir du temps pour cela.
      Bon séjour ici et bons voyages sur les routes du monde retraité voyageur 😉

      Hélène & Family

  1. Je me suis renseignée : il y a bien un monsieur à vélo qui allume et éteint les lampadaires à interrupteur au Sri Lanka ! Incroyable !
    Une petite info de dernière minute ! Notre collègue Candie Pellegry est actuellement au Sri Lanka pour le Raid Amazone ! On peut suivre les exploits des équipes sur le site ( photos, épreuves,classement et récit ) les soutenir aussi. Demain, l’équipe de Candie « Les Vichy Célestines » participera à l’épreuve canoë à Passikudha. Elles sont 7 ème pour l’instant. On ne sait jamais, il sera peut être possible de les croiser lors d’une épreuve et les encourager ! ça aussi c’est incroyable !
    Vous êtes très beaux sur la photo tous les 3 avec le petit signe rouge.
    Gros Bisous

    • Incroyable en effet ! Merci d’avoir pris le temps de chercher et d’éclairer nos lanternes du coup (c’est dans le thème !). Je viens de regarder le site du Raid Amazone que je ne connaissais pas. Nous ne pourrons pas nous croiser en revanche car nous sommes dans les hautes terres et redescendons vers la côte sud-ouest et « déjà » la fin du Sri Lanka ! Les filles, elles, sont au nord-est… Mais quelle coïncidence en tout cas !
      Gros bisous à tous les 4

      Hélène & Family

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s