Hong Kong

Nous avons décidé de faire escale pour cinq jours ici afin de faire les démarches nécessaire à notre entrée en Chine continentale. Pour les futurs voyageurs nous donnerons toutes les précisions sur la procédure simplifiée que nous avons suivie lors du bilan (visa groupe).

La ville qui ne s’arrête jamais

Après la tranquillité, la délicatesse et la toute grande sagesse nippone, autant dire que c’est un typhon qui s’abat sur nous lors de notre première sortie dans la mégalopole hongkongaise, un peu une impression d’être dans une machine à laver programme essorage ! Tellement de monde que nous ne marchons pas, nous piétinons sous les gouttes des climatiseurs qui transpirent le long des façades des buildings. Les rabatteurs, dont le nombre accroît avec la tombée de la nuit, nous proposent montre Rolex, tailleur Chanel, massage de pied, de dos, de tête, alouette…Comme entrée en matière c’est un peu déroutant ! Mais nous le savons, tout n’est jamais ni tout blanc, ni tout noir alors attendons la suite de nos découvertes dans cette ville où nous nous sentons vraiment très petits !

Dès le lendemain, nous nous acquittons donc de la démarche administrative qui nous permettra d’obtenir le précieux sésame pour retourner en Chine, pays que nous avions découvert en 2014 avec grand bonheur, puis consacrons pas mal de temps à commander (et récupérer en gare) nos premiers billets de train chinois. Cela parait anodin mais beaucoup de choses prennent une toute autre dimension en pays inconnu, chacun ayant ses particularités et son fonctionnement propre. Ainsi, ici à Kowloon dans les Nouveaux territoires et plus particulièrement le quartier de Tsim Sha Tsui  où nous logeons (cafards inclus) – Hong Kong en réalité se trouve de l’autre côté de la baie – nous avons mille peine à nous repérer et l’application Maps.me nous fait tourner en bourrique. Trouver un supermarché pour recharger nos affaires de toilettes et faire nos petits déjeuners, un Cafe de Coral pour manger local et pas cher, un lavomatic pour laver notre linge… Mais où sont-ils donc touts cachés ? Google maps nous donne bien des adresses et explications qui semblent claires mais lorsque nous sortons dans la rue c’est une toute autre histoire… Hong Kong est un vrai labyrinte qui se vit à la verticale, du troisième sous-sol au neuvième étage parfois ; imaginez donc le casse-tête ! Ainsi par exemples, nous mettrons plus d’une heure avant de trouver la bonne gare (et le bon guichet) pour récupérer nos billets de trains !

Nous n’apprivoisons pas réellement cette partie de la ville où nous nous sentons étouffer et prenons le métro pour nous rendre à Hong Kong où, une fois passé le quartier de Central, où la haute finance rencontre la haute couture, nous profitons de rues un peu plus au calme et trouvons même une belle randonnée au vert sur les hauteurs de la ville (de Bowen à Hong Kong Park). Nous sommes surpris par une des curiosités de la ville qui n’est autre que l’escalier mécanique couvert le plus long au monde (Hong Kong et les superlatifs !) qui débute aux bureaux de Central pour finir dans une des plus vieilles rues de la ville. Sa particularité de plus est d’être à double sens (descente de 06-10h et montée de 10h30-minuit). Inutile de préciser que nous l’avons emprunté vers 14h 😉

Puis nous traversons  les eaux du Victoria Harbour grâce au Star Ferry afin de retourner dans le quartier de notre hôtel. Au terme des dix minutes que dure la traversée, la corde d’amarrage est attrapée avec une serpette comme c’est le cas depuis le premier accostage et l’inauguration de la ligne en 1888. Nous venons de faire la croisière la plus économique du monde : 0,40 € ! A quelques mètres du port se trouve l’Avenue of Stars, sorte de Hollywood Boulevard à la Hongkongaise, où sont moulées les empreintes de mains de nombreuses stars du cinéma local. Nous y flânons et profitons de la belle ligne d’horizon créée par les nombreux gratte-ciel qui scintillent à la nuit tombée. Les jonques aux voiles colorées toute illuminées ajoutent une touche de nostalgie. Un beau tableau, vraiment ! Pour ceux qui ont du mal à suivre, nous sommes donc de retour à Kowloon et admirons  la vue sur Hong Kong de l’autre côté de la baie 😉

Nous passons les journées suivantes à découvrir différents lieux emblématiques de la ville et de ses environs, le plus loin possible de Kowlooon vous l’aurez compris :

L’île de Lantau où trône le magnifique Bouddha assis de Tian Tan, autrement dit « Le Grand Bouddha du ciel ». Réalisé en bronze,  haut de 26 m (dix étages environ) il est le plus imposant au monde dans cette matière et cette position. Pour l’heure il joue à cache cache avec ses nombreux visiteurs du jour par le biais des nuages qui l’enveloppent. Nous ne gravissons pas les marches pour l’approcher et préférons nous rendre au tout proche Monastère de Po Lin. Les nuages donnent une ambiance fantomatique aux lieux. Nous avions envisagé rejoindre ensuite le petit village de pêcheur de Tai O non loin de là mais le temps totalement bouché nous pousse à changer nos plans. Nous redescendons donc sur Hong Kong comme nous étions venus, grâce au téléphérique et profitons de belles vues sur cette partie de la ville.

Un autre quartier des Nouveaux territoires nous permet d’approcher « The Monster Building ». Il s’agit en fait d’un ensemble de vieilles tours, totalement imbriquées les unes dans les autres, formant ainsi de véritables murs d’habitations où nous n’aimerions clairement pas vivre ! Cela reste visuellement très impressionnant malgré tout !

Non loin de là se trouvent la Blue house (datant des années 1920) et ses voisines les Yellow, Orange et Green houses (ceci n’est pas une blague). Dans un tout autre style, après un tour au petit bird market de Mong Kok où il est possible d’acheter volatiles et cages en teck ouvragées, nous parcourons le marché de nuit de Temple street où se côtoient des marchands de babioles en tout genre. Beaucoup de « made in China » bien sûr mais également de l’artisanat népalais. Pour finir notre séjour au calme (relatif tout de même !) nous flânons l’après-midi au Jardin botanique (vieux de plus de cent ans), une oasis au coeur de Hong Kong, afin de nous reposer un peu du bruit et de l’agitation. Nous passons également quelques moments dans les mall, tant à la recherche de fraîcheur que de gadgets insolites et marques « fashion » dont les enseignes clignotent comme autant de sapin de Noël devant les yeux de notre adolescente.

 

●───═●থৣৡৣথ●═───●

 

Hong Kong ne sera certes pas dans la liste de nos lieux favoris… Même si nous avons apprécié découvrir la partie Hongkongaise, nous nous sommes sentis un peu trop chahutés, avons eu du mal à suivre le rythme local et à supporter la chaleur. De plus, comme vous le remarquerez sans doute en voyant nos photos, nous avons eu un temps couvert durant la majorité du séjour et cela a peut-être joué en la défaveur de cette mégalopole asiatique. En revanche nous y avons fait des découvertes incroyables et cela restera une bonne expérience.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s