Chine #1 – Vis ma vie de voyageur

Xiamen, une arrivée chaotique

Après un voyage en train de près de quatre heures depuis Hong Kong Kowloon, nous arrivons à la gare de Xiamen au sud-est de la Chine. Il est 13h20 très exactement lorsque nous quittons la gare par sa sortie sud (la précision a son importance) après avoir cherché en vain un distributeur de billets (ATM) dans le hall. Mais revenons quelques heures plus tôt dans cette journée…

Notre train partant à 8h45, il nous fallait être une bonne heure avant à la gare de Kowloon West afin de changer nos derniers dollars hongkongais en yuan chinois et de passer les contrôles d’immigration et de bagages (même formalités que lors d’un vol finalement). Nous voici donc ce matin à 6h45 à l’arrêt de bus devant notre hôtel de Tsim Sha Tsui en attente du 296D circulant toutes les 20 minutes en direction de la gare. Trente bonnes minutes plus tard, no bus (zéro, nada) ; il devient urgent de trouver une solution (le fameux Plan B) : taxi s’il vous plaît ! Nous arrivons donc assez ric-rac dans l’immense gare fraîchement ouverte où il nous faut nous repérer pour filer vers notre quai d’embarquement. Nous passons sans encombre les différents contrôles et sommes même en deuxième position pour monter dans le train, mais… plus aucune possibilité de changer de l’argent ! Qu’à cela ne tienne, nous retirerons de l’argent à notre arrivée en gare de Xiamen, car bien entendu, il y a toujours des ATM dans les gares (all over the world, of course !). Passé ce grand moment d’optimisme débordant, revenons où je vous avais laissé, à notre arrivée à la gare de Xiamen sortie sud…

Le temps est couvert mais rien d’inquiétant. Notre appli Maps.me qui montrait déjà de grosses imperfections à Hong Kong refuse tout simplement de fonctionner. Et quand bien même, il ne nous a pas été possible de localiser l’adresse de notre hébergement le « Yi Tian Hotel » avant notre départ de Hong Kong. Nous savons simplement qu’il est à 2-3 kilomètres environ de la gare. Nous partons donc au hasard (on dit qu’il fait toujours bien les choses) lorsque la pluie décide de nous accompagner. Nous nous équipons donc de nos Kway et couvrons chacun de nos sacs de housses imperméables. La pluie s’aggravant, nous nous abritons tant bien que mal sous un parasol où se trouve déjà une jeune chinoise et sa grosse valise à roulettes. Elle nous quittera quelques minutes plus tard pour monter dans un taxi. La pluie ne cesse de s’accentuer et le parasol, qui comme chacun sait sert à protéger du SOLEIL, ne nous protège pas suffisamment. Avant de finir complètement trempés, nous quittons cet abri de fortune pour nous réfugier un peu plus loin sous l’entrée d’un immeuble inoccupé.

Bon ! Analyse de la situation : nous n’avons pas un sous en poche (yuan j’entends) donc impossible de prendre un taxi, nous ne savons pas où se trouve notre hôtel même si nous avons son nom en langue locale sur nos téléphones, nous n’avons aucune idée de la localisation de la banque la plus proche (acceptant nos CB françaises) et le temps ne nous permet pas d’avancer le nez au vent en écoutant les petits oiseaux. Nous guettons donc le moindre piéton caché sous son parapluie et après un (seul) refus, un jeune homme s’arrête. Pendant une heure il reste avec nous (nous échangeons tant bien que mal par le biais de son traducteur – youdao – notre Google translate étant imprécis semble-t-il) appelant l’hôtel pour leur demander d’envoyer un taxi (ce qu’ils refuseront), regardant nos cartes bancaires d’un air dubitatif (il nous dit qu’elles ne fonctionneront pas ici) nous demandant si l’on veut appeler la police ou notre ambassade (euh… Non, on est juste à la recherche d’un ATM !). Plusieurs fois nous le remercions ne voulant pas abuser de son temps – car tout de même, ce jeune homme avec son parapluie et ses bottes en caoutchouc, n’est pas sorti cet après-midi juste pour le plaisir, il a forcément quelque chose à faire –  mais il refusera de nous laisser tant que nous n’avons pas de solution. Nous repassons donc finalement par un sous-terrain, suivant aussi vite que possible notre guide qui avance de bon pas, pour rejoindre la gare et sa sortie nord, celle où nous découvrons rassurés qu’il y a de nombreux magasins et mall (il y a toujours des ATM dans les mall). Pourquoi ne l’avions-nous pas fait plus tôt me direz-vous ? J’y viens : En Chine, il y a au moins trois contrôles pour se déplacer en train. Un premier pour accéder à l’enceinte de la gare, un second pour rejoindre le quai et enfin un dernier pour sortir de votre gare de destination. Autant vous dire qu’il ne vaut mieux pas perdre son billet. Mais une fois que vous êtes sortis, impossible d’y entrer de nouveau…

Alors certes, nous aurions du prendre la sortie nord tout de suite !! Oui mais, si nous l’avions prise, nous vous aurions privé de ces quelques lignes, et surtout, surtout, nous serions passés à côté d’une sacrée belle rencontre !!! MERCI à ce jeune homme adorable qui, après s’être assuré que nous avions (enfin) les précieux yuans, nous a arrêté un taxi auquel il a expliqué téléphone et plan à la main, le lieu où il devait nous déposer… Nous ne connaissons même pas son prénom ;(

Nous passons trois jours dans la ville qui n’a rien d’exceptionnel mais présente le point de départ idéal pour le parcours que nous avons envisagé dans ce pays. Malgré tout de belles promenades en bord de mer, dans les parcs, les marchés locaux… et de grandes avenues, temples de la consommation où les touristes locaux, arrivant par cars entiers, dépensent leurs yuans avant de repartir les valises pleines.

 

Demain nous partons dans la campagne du Fujian à la découverte des Tulou…

2 réflexions sur “Chine #1 – Vis ma vie de voyageur

  1. Et bien dites moi belle entrée en matière dans ce beau pays ! Heureusement que vous avez des bonnes têtes ! C’est comme dans « Nus et culotés » vous n’êtes pas restés longtemps tout seuls ! Mais j’imagine l’angoisse quand on arrive dans un pays très différent de ceux dans lesquels vous avez voyagé jusqu’à présent et très policé. En France, on parle beaucoup des événements de la place Tienanmen ( reportages pour la commémoration ) … je ne pense pas que le thème soit beaucoup abordé sur place…
    Bisous et bonne continuation maintenant que vous avez vos yuans en poche !

    • Oh merci pour la comparaison avec Nans et Mouts ! Nous sommes fans, mais pas voyageurs de l’extrême tout de même comme ils osent l’être 😉
      Pas un mot sur la place Tiananmen ici je te confirme mais nous avons lu que des rassemblements pacifiques se tenaient à Hong Kong notamment avec plus d’un million de personnes réunies ce jour là.
      Notre voyage touche à sa fin et nous découvrons en ce moment Yellowstone avec un immense bonheur…
      Bisous à vous 4 et à très bientôt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s