USA, une étape très nature

Après un premier vol à destination de Shanghai, puis un second bien plus long en direction de Seatlle, nous arrivons sur le sol nord américain avec 15 heures de décalage horaire, autant le dire, nous sommes « décalqués ». Ce n’est pas le moment de dormir pourtant puisque trois heures de route nous attendent (surtout Thierry) pour rejoindre notre premier hôtel à Moses Lake. En effet, nous (re)venons aux Etats-Unis cette fois pour découvrir (entre autres) le Parc du Yellowstone, à 1 200 km de Seattle ; autant dire qu’un long road-trip nous attend avant d’atteindre notre destination…

Yellowstone National Park

Après trois jours de route qui nous font traverser les états de Washington, Idaho et Montana, où l’on en prend déjà plein les yeux devant les étendues immenses sous un ciel de nuages bas, nous arrivons aux portes du Wyoming où se trouve la quasi-totalité du parc Yellowstone. Ce parc national, le plus ancien au monde puisque sa création remonte à 1872, a une taille impressionnante (il dépasse les 8 900 Km² – plus grand que la Corse) et une altitude moyenne qui flirte avec les 2 500 mètres. Vous raconter notre séjour dans ce lieu hors du commun n’est pas mince affaire !

Vie sauvage

Nous avons eu la chance d’y totaliser 700 kilomètres durant les 4 jours de notre exploration et avons effectué plusieurs trails à pieds. Pour notre plus grand plaisir, nous avons croisé de nombreux bisons sauvages. Le parc abrite la horde la plus importante de bisons des plaines sauvages de tous les Etats-Unis avec près de 4 500 individus. Autant dire que venir ici sans en voir semble impossible. Et nous avons été gâtés !

Nous avons croisé la route de deux ours noirs, pour l’un nous étions en voiture, pour l’autre à pied… impressionnant vous imaginez bien (désolée pour les photos médiocres) ! Pour le reste : des wapitis (elk), cerfs-mulets, pronghorns (antilopes), marmotte, écureuils, chipmunks, renard, chèvres des montagnes et de nombreux oiseaux.

Geysers, sources chaudes, mares de boue, fumerolles, terrasses de travertin…

À lui seul le parc contient les deux tiers des geysers de la planète. Ce sont des sources chaudes aux conduits dont l’étroitesse empêche l’eau de circuler librement vers la surface où la chaleur pourrait se dissiper. La température de l’eau peut dépasser le point d’ébullition (93°C). Les sources chaudes représentent le phénomène hydrothermal le plus répandu ici. Leur aspect varie, allant des bouillons sombres et mousseux aux calmes bassins d’une profondeur insondable. Les mares de boue sont un phénomène acide qui survient lorsque l’apport en eau est limité. Les fumerolles sont le phénomène le plus chaud du parc et nous avons pu particulièrement en apprécier la quantité le dernier matin où il faisait frais. Les terrasses de travertin d’un blanc crayeux sont le résultat de l’interaction entre l’eau et l’argile. Autant le dire, ici sur certains sites, ça sent le souffre, mais quelle ambiance et quelles couleurs !

Allez, après ce rapide passage sur les  bancs de l’école, cours de géo/svt, la suite en images…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous l’aurez compris, nous nous sommes régalés dans ce vaste sanctuaire à la densité de vie sauvage incroyable, recouvert de forêts, de prairies, de lacs, de vallées creusées par les rivières, de cascades… Je vous l’ai dit « Vous raconter notre séjour dans ce lieu hors du commun n’est pas mince affaire ! » mais j’espère vous avoir transmis un peu de notre bonheur à travers ces photos !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cody, pause Far West 

Nous nous offrons pour deux jours une pause kilométrique dans la ville de Cody à 52 miles (83 kilomètres) de l’entrée est du parc. Pour la rejoindre il nous faut emprunter l’une des plus belles routes des Etats-Unis (dixit Teddy Roosevelt) la North Fork Highway, connue également sous le nom de « Buffalo Bill Highway ». William Frederick Cody dit Buffalo Bill est en effet le fondateur de la ville à qui il a modestement donné son nom. La route est juste sublime (je cherche des mots nouveaux… pas simple !). Nous visitons la Old Trail Town,  un ensemble reconstitué de 26 bâtiments historiques (saloon, chambre, bergerie, épicerie, école…) datant de la fin du 19è siècle dans lesquels sont conservés de très belles pièces d’époque lui donnant, en plus de l’ambiance très particulière, une très intéressante fonction de musée des trappeurs grâce aux multiples objets, photos, meubles, vêtements, armes… présentés en condition mais aussi une impressionnante collection de calèches, diligences et roulottes. Au bout du village, un petit cimetière avec les tombes de William Cody (petit fils de Buffalo Bill) et Jeremiah Johnson entre autres.  Nous finissons notre séjour ici avec une soirée au rodéo qui se déroule chaque soir de l’été en présence d’un public qui vaut le détour à lui seul. Nous nous sentons dans l’Amérique profonde : prière et hymne national avant le début du spectacle. Ambiance assurée à l’occasion de cette activité qui fait partie intégrante de la culture de l’Ouest américain même si on pourrait débattre sur l’aspect éthique mais ce n’est pas le but de ce récit !

Grand Teton National Park

Ce parc, bien plus petit que son aîné, se trouve juste au sud de Yellowstone. Son nom lui a été donné par les premiers trappeurs français qui nommèrent ainsi les hauts pics de la chaîne de montagne qui s’élevaient devant eux.

Nous y avons passé une journée à découvrir essentiellement les paysages, fabuleux, avec des vues époustouflantes sur les Rocheuses (Massif de Teton Range) en compagnie des nombreux chiens de prairie peu farouches. Ici également, nous sommes mis en garde « Attention ! Vous êtes sur le territoire de l’ours qui y vit en totale liberté. » Nous n’en verrons pas cependant mais croiserons de nouveau un grand troupeau de bisons. Quel bonheur ! Nous ferons également un voyage dans le passé avec la visite des sites historiques de Cunningham et de Mormon Row où des cabanes en bois rustiques et des granges d’époque sont conservées. Des lieux vraiment pittoresques et photogéniques à souhait que l’on dirait tout droit sortis des View Master de notre enfance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Balanced Rock States Park

Ce tout petit parc se situe à quelques kilomètres de Buhl (Idaho) où nous avons fait étape une nuit sur la route du retour. Les vues sont aussi belles du haut que du bas mais ce qui est le plus impressionnant est son roc en équilibre, une des merveilles naturelles de l’Idaho.  Une bonne occasion de se dégourdir un peu les jambes après une longue journée en voiture et l’occasion de croiser marmotte, lézard et oiseaux.

Columbia River et ses merveilles

Nous continuons tranquillement notre remontée vers Seattle et, après un arrêt de deux jours à Hermiston dans un hôtel offrant piscine où nous rechargeons les batteries, nous longeons les eaux noires de la Columbia River et ses nombreux barrages. La région est très ventée et des centaines d’éoliennes sont d’ailleurs implantées sur les collines environnantes. Nous découvrons plusieurs ponts très esthétiques dont le célèbre Bridge of the Gods qui se trouve sur le trajet du PCT (Pacific Crest Trail – sentier de grande randonnée long de 4 240 km, allant de la frontière mexicaine à la frontière canadienne) et nous offrons une petite randonnée afin d’aller admirer les Multnomah Falls enjambées par un superbe pont.

Mount Rainier National Park

Notre dernière étape avant Seattle nous amène une fois encore dans un parc offrant de magnifiques panoramas. Nous sommes maintenant en été mais malgré cela, certaines routes sont fermées du fait de récentes chutes de neige. Nous ne pourrons donc approcher au plus près le Mont Rainier haut de 4 392 mètres mais parcourrons avec beaucoup de plaisir deux de ses routes scéniques, laissant nos yeux vagabonder à la recherche du moindre signe de vie sauvage.

Seattle

Et voilà, après un nombre de kilomètres se comptant en milliers nous voici de retour à Seattle où nous passons une journée bien remplie à découvrir différentes architectures telles que Space Needle (tour futuriste construite à l’occasion de l’exposition universelle de 1962), le très esthétique Musée de la Culture Pop qui se situe juste à côté et flânons une partie de l’après-midi au Pike Place Market, un des plus anciens marchés de producteurs des États-Unis (1907). Nous apprenons qu’une statue de Sadako and the Thousand Paper Cranes (notre héroïne japonaise) est érigée dans le Peace Park mais n’aurons malheureusement pas le temps de nous y rendre.

C’est ainsi que s’achève notre passage dans le nord-ouest des Etats-Unis mais pas sur le sol américain puisque nous nous envolons ce soir à 23 heures pour New-York…

New York

Pour ce second passage à Manhattan, nous débutons nos visites de très bonne heure puisque notre vol Alaska Airlines A18 se pose à 6h02 à l’aéroport de JFK. Jade fête ses 13 ans aujourd’hui et se voit offrir un tour dans le cockpit après l’atterrissage ainsi que quelques petites babioles à l’effigie de la compagnie. Imaginez sa joie ! Nous mettons rapidement nos bagages en garde à l’hôtel avant de nous offrir un solide petit déjeuner. Nous logeons à quelques minutes de Times Square et commençons bien sûr par y faire un tour à cette heure matinale (il est 9h) où un certain calme règne encore, avant de nous rendre à Times Square Church afin d’assister à une authentique messe Gospel. La célébration ne commence qu’à 10 heures mais de nombreux fidèles ont déjà pris place et discutent bruyamment tandis que d’autres, debout, arborent des pancartes demandant le silence. Le sommeil nous gagne et nous somnolons mais lorsque commence la cérémonie (debout) nous sommes entraînés par les rythmes des chants, la ferveur des fidèles, et passons un moment fabuleux entre chants repris avec plaisir grâce à l’écran géant (façon karaoké) et les congratulations de nos voisins. Un moment « hors du temps » et c’est tout à fait réveillés que nous retournons arpenter la ville deux heures plus tard… Durant ces trois jours dans la mégalopole nous utiliserons tout autant le métro que nos jambes et irons ainsi à Brooklyn en traversant le pont bien sûr, au mémorial du 11/09 et visiterons son musée très bien fait, à Harlem pour finir par la traversée à pied de Central Park du nord au sud… et bien sûr nous « visiterons » de nombreuses boutiques pour permettre à notre adolescente de dépenser ses économies, précieusement conservées pour l’occasion malgré les multiples sollicitations tout au long du voyage !

●───═●থৣৡৣথ●═───●

Nous avons passé un séjour intense dans cette partie Nord-Ouest des États-Unis. Ce pays a tellement à offrir que nous y revenons toujours avec autant de plaisir. Cette fois, nous avons adoré évoluer au milieu de la nature, été émerveillés par tant de beautés naturelles. Le summum pour nous a été l’occasion  d’approcher de si près des animaux sauvages évoluant en toute liberté sur leur territoire : un véritable Bonheur ! Quant à New York, que dire, seulement quatre années nous séparent de notre précédent passage ici et nous avons malgré tout eu l’impression de la découvrir pour la première fois !

●───═●থৣৡৣথ●═───●

Et voilà, c’est ainsi que s’achève notre parenthèse en famille. Intensité, beauté, découvertes, rencontres, partage…Que de richesse ! De beaux sentiments, de bien belles images gravées dans nos esprits un peu chamboulés pour l’heure, mais aussi le bonheur de retrouver notre havre de paix bourguignon…  Nous avons eu beaucoup de plaisir à partager nos aventures avec vous tous et reviendrons c’est promis vous donner quelques détails pratiques et financiers. Et puis bien sûr, un petit film avant de tourner la page de ce chapitre du grand livre de nos vies.

Voyager, c’est se perdre et se retrouver en même temps !

Une réflexion sur “USA, une étape très nature

  1. Merci pour tes récits et tes photos magnifiques qui donnent envie de découvrir tous ces territoires et bien d’autres …
    Une petite pensée me vient : » Si vous pensez que l’aventure est dangereuse,essayez la routine, elle est mortelle  » Paulo Coelho
    Bisous et bienvenue en Bourgogne … pour d’autres découvertes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s