Singapour

Singapour nous accueille avec un ciel couvert et une impression de tranquillité et de sagesse malgré la foule ! Impression qui ne nous quittera d’ailleurs pas (ou peu) durant tout notre séjour. Nous trouvons rapidement le comptoir pour acheter les cartes EZ-Link qui nous permettront de nous déplacer dans cette ville très étendue sans trop alourdir notre budget et en nous ménageant un peu. Malgré tout nous comptabiliserons 60 kilomètres à pied sur notre séjour de quatre jours. Et oui car à la différence des pays d’Asie que nous avons explorés jusque là, à Singapour tout est prévu pour les piétons et l’on peut, sans risquer d’y laisser une cheville, se promener le né en l’air et retrouver le simple plaisir de flâner. Ici, en revanche, l’air est moite, très moite et l’on navigue de quartier en quartier en faisant régulièrement des haltes dans les nombreux malls au gré des averses pour se protéger ou bien des coups de chaud pour se rafraîchir ! Mais revenons à notre arrivée ici…

●───থৣৡৣথ───

Magali (mais qui est Magali *) nous propose dès notre arrivée de nous retrouver au pied du MBS (Marina Bay Sand), fameux hôtel aux trois tours, coiffé d’un toit terrasse abritant une immense piscine, pour nous faire découvrir les lieux emblématiques de l’hyper centre. Nous prenons donc vite possession de notre chambre située dans le quartier de Little India puis partons à pied puis en métro jusqu’au point de rendez-vous. Nous retrouvons Magali comme nous l’avions laissée il y a cinq ans, et elle nous entraîne dans un tourbillon où nous en prenons plein les yeux : Marina Bay Sand où nous accédons au 57ème et dernier étage pour une vue incroyable, puis Gardens By the Bay et ses Supertree groove, un ensemble de 18 structures métalliques qui forment des arbres recouverts de végétation, pour admirer un fabuleux spectacle son et lumière. Il est 20 heures passées lorsque le spectacle se termine  et notre dernier repas avalé dans l’avion à 9h est très loin déjà. Magali et Bruno nous entraînent dans un Food Court (grand hall avec de nombreux petits stands proposant des plats locaux) pour un délicieux repas arrosé de jus de canne à sucre. Nous sommes levés depuis 3h ce matin et la fatigue est bien présente. Nous prenons congé et rentrons à minuit épuisés, mais quelle journée !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les jours suivants, nous reprenons tranquillement et à notre rythme la découverte de cette métropole où se croisent plus de 5,5 millions d’habitants sur 720 km², ce qui en fait la ville où la densité de population est la plus élevée au monde après Monaco ! Nous découvrons donc entre deux averses (le soleil nous a un peu boudé) les quartiers moins « en vogue » mais tout aussi charmants où les shophouses aux couleurs éclatantes, les mosquées aux majestueux dômes dorés, les bâtiments coloniaux témoins d’histoire  et les temples divers,  côtoient les buildings et malls immenses où sont rassemblés des milliers d’enseignes. Avant de nous envoler vers une nouvelle destination (moins béton !) nous retournons une fois encore voir le magnifique son et lumière au Garden by the Bay qui se déroule tous les soirs à 19h45 et 20h45. Voici un petit diaporama de nos découvertes singapouriennes…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre ressenti sur la cité-état

Sécurité, efficacité, organisation, dynamisme économique, etc séduisent les nombreux expatriés installés ici, en revanche l’argent nous semble être au centre de beaucoup trop de choses. Même si nous avons apprécié (comment pourrait-il en être autrement !) la facilité pour se déplacer et la propreté de l’hyper-centre très aseptisé, où en effet pas un papier ne traîne, pas un mégot, pas une crotte de chien (y a-t-il des chiens d’ailleurs ?), les buildings démesurés et les spectacles grandioses, nous avons tout autant aimé l’ambiance multiculturelle des quartiers populaires  que sont China Town, Arab Street et bien sûr Little India où se trouvait notre Guesthouse. Et là, il semble que les lois très strictes qui régissent Singapour n’aient pas autant de prise car les rues sont moins proprettes et je crois même avoir aperçu un graffiti (je crois…) ! Quatre jours ce fût presque un de trop mais cela nous a permis de nous reposer et de profiter du confort du condominium (résidences sécurisée avec piscine, tennis, salle de gym, salle de réception, barbecues, ascenseur privé…) où vivent Magali et sa famille autour d’un repas préparé tout spécialement pour nous (quiche, pâtes et gaufres) et aussi de rencontrer Adrien qui s’est occupé de nos vols chez Zip World et qui est un garçon adorable !

Le mot de la fin : Un peu psychorigide l’Etat singapourien ? Disons qu’il semble plus prudent de suivre les règles plutôt que de vouloir sortir du rang ou faire des vagues au risque de se voir appliquer une lourde amende. Un petit aperçu des us et coutumes locales avant de vous quitter  (les mauvaises langues diront que tout ce qui est amusant est interdit à Singapour ) :

Chewing-gum Zéro tolérance : importation, vente, possession interdits ! La simple consommation personnelle est contre la loi. Seuls les chewing-gums thérapeutiques sont autorisés sur avis médical bien sûr. Ceux qui braveraient l’interdiction s’exposent à 500 $gd d’amende (320 €). Nourriture et boissons interdites dans le métro, (500 $gd). Jet de papier ou mégot (1 000 $gd) et en cas de récidive l’amende est doublée et le contrevenant doit donner quelques heures de son temps pour nettoyer l’espace public, un gilet fluo (je n’ai pas dit jaune) sur le dos. On comprend d’où vient la propreté légendaire de Singapour ! Emprunter un passage souterrain sans descendre de son vélo (1 000 $gd)…

●───থৣৡৣথ───

Nous avions rencontré Magali lors de notre passage à Bangkok en 2015  alors qu’elle y  passait quelques jours de vacances. Cela fait maintenant 12 ans qu’elle vit à Singapour qu’elle connait comme sa poche. Elle est intarissable sur les anecdotes concernant les expatriés et leur façon de vivre, les conditions de vie des personnels de maison (maid) immigrées venues des pays asiatiques voisins (Philippines et Indonésie essentiellement). Elle nous a appris énormément sur les conditions de travail, horaires, congés, mutuelles, retraites des expatriés… qui sont loin d’être similaires à nos normes françaises ! Une fois encore nous constatons la chance que nous avons de vivre en France ! Nous avons passé de bons moments et Jade a été ravie de pouvoir se retrouver avec une ado française.

4 réflexions sur “Singapour

  1. On comprend mieux pourquoi leur méthode de maths marche du tonnerre… il y a peut être aussi des amendes si les résultats ne suivent pas. La méthode ne doit pas être rigolote ! Ils peuvent être bons en maths… mais à quel prix ! En revanche très belles « sculptures arbres » et spectacle nocturne ! Bisous

    • Oui comme tu dis. Il règne une discipline incroyable à Singapour ! Magali nous a dit avoir visité une école maternelle et n’avoir jamais vu des enfants aussi immobiles et sages ! Formatés dès le plus jeune âge…
      Bonnes vacances. De gros bisous.

  2. Coucou les baroudeurs,
    Nous découvrons à travers votre récit et vos photos Singapour dont nous ne connaissions que le nom. C’est un sacré changement après le Sri Lanka !
    Nous continuons de suivre vos aventures avec assiduité.
    Gros bisous

    Marianne, Maïna, Luc et Anne

    • Merci les amis,
      Comme tu dis un sacré changement ! Heureux de vous faire voyager à travers le blog, en attendant votre départ, un jour…
      Gros bisous à vous 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s