Les Hautes Terres

Kandy

Le bus s’arrêtant à la demande pour permettre aux passagers de monter et descendre, nous mettons trois bonnes heures pour parcourir la petite centaine de kilomètres qui nous sépare de Kandy. Arrivés à la gare routière nous sautons dans un tuk tuk et filons à  Old New Town Guesthouse sur les hauteurs de la ville. Le temps de l’installation et nous sortons sur la terrasse pour apprécier la vue et la fraîcheur (il ne fait que 29°). Quelques minutes plus tard des trombes d’eau s’abattent et nous restons là à contempler ce spectacle incroyable dans le bruit assourdissant de la pluie sur les toits de tôle !

Nous avions prévu de nous rendre à la gare pour acheter nos billets pour la suite de notre voyage mais remettons au lendemain du coup. En attendant le gérant de la guesthouse nous propose diverses sorties que nous déclinons car nous préférons profiter de la ville tout simplement ou bien nous déplacer par nous même en bus et tuk tuk. Nous acceptons en revanche de booker des places pour le spectacle de danses kandyennes pour le lendemain soir.

Les danses traditionnelles

Chacune a une signification telle que l’hommage aux divinités, le mime de différents animaux (paon, cobra, oiseaux divers) ou encore la chasse aux mauvais esprits. L’une d’elle appelée la Danse du Masque,  pratiquée à des fins d’exorcisme, est encore utilisée de nos jours dans le cadre de certains traitements psychiatriques. Les danses sont accompagnées d’un orchestre de cinq instruments dont les fameux tambours. Nous passons un bon moment.

Aujourd’hui nous nous rendons au Jardin botanique proche de Kandy pour une journée détente au calme dans ce parc de 60 ha. Il faut dire que Kandy est une ville très bruyante et les nombreux travaux effectués en vue de l’amélioration de la promenade autour du Lac (environ 4 km) ralentissent considérablement le trafic déjà dense et les klaxons fusent de toute part !

Nous voici donc au Peradenyia Botanical Garden au milieu de palmiers, orchidées, bambous, fougères, cocotiers, arbres démesurés et fleurs magnifiques. Un pont traverse la rivière et une impressionnante colonie de chauve-souris se dispute la meilleure place à la cime des arbres. Un arbre a tout particulièrement attisé notre curiosité : Couroupita guianensis, cannonball tree autrement dit Arbre à boulets de canon, aux fleurs tout simplement somptueuses !! Et pour les personnes qui nous ont suivies lors de notre précédente parenthèse autour du monde, qu’elles soient rassurées, il semble que nous allons pouvoir continuer notre série « photos de mariés », quelle chance !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Helga’s Folly House

Lors de notre dernière journée, après notre maintenant quotidienne promenade autour du lac, un peu de school et de blog, nous suivons le gérant des lieux vers une destination inconnue, du moins nous n’avons de fait pas réellement compris ce qu’il nous disait hormis « free of charge » et « amazing » (gratuit et incroyable). Et nous avons en effet été bluffés par ce qu’il nous a fait découvrir… Après la visite d’un monastère catholique où 26 élèves étudient pour devenir prêtres et dispensent chaque week end deux heures d’anglais aux enfants du quartier,  nous arrivons à la nuit tombante dans un vieil hôtel Le Helga’s Folly House. Nous sommes frappés par l’art et les artefacts qui couvrent chaque centimètre carré dans un esprit totalement décalé, au milieu de meubles, bibelots, chandeliers… Ambiance totalement éclectique et  régal pour les amateurs d’art : Miss Havisham, Dali, Tim Burton, pop art, arts orientaux, folkloriques, modernes, films d’horreur, etc. Posés sur les tables basses, de grands cahiers s’offrent à ceux qui veulent dessiner ou laisser un message.  De nombreuses photos de famille également, mémoire personnelle de la propriétaire (Helga) et pour l’ambiance un gramophone jouant de vieux standards américains ! Bref, very amazing en effet, le lieu ne peut laisser indifférent et nous ne nous attendions pas à une telle découverte au Sri Lanka. En revanche nous n’aurions pas passé la nuit dans ce lieu un peu déstabilisant à l’ambiance « Famille Adam’s » !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Demain départ tôt pour la gare avec pour mission de trouver trois places assises pour les 5 heures de train qui nous emmèneront à 1430 mètres d’altitude au milieu des plantations de thé. Et oui ! Car même si nous avons pu nous rendre à la gare lors de notre seconde journée ici, nous n’avons pas pu acheter les précieux tickets car ici aussi ce n’est possible que le jour du départ (ou bien en 1ère classe mais ce n’est pas notre souhait) donc il va falloir jouer des coudes ! Allez, on ne va quitter la tumultueuse Kandy sans quelques photos supplémentaires !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Haputale

Se lever à 5h pour être sûrs d’arriver tôt à la gare afin d’avoir des places en 2nde  pour le train de 8h47 mais ne partir finalement qu’à 11h45 et en 1ère classe : fait ! Lâcher-prise et patience… Heureusement que nous avons de la lecture pour les heures d’attente ! Le temps ensuite passe vite car les paysages sont superbes sur cette partie du pays ! Il est 17h finalement lorsque nous descendons du train à destination, fatigués malgré le peu d’activité. Les « Tuk tuk men » nous assaillent mais notre hébergement le Nature View Guest Inn n’est qu’à 600m environ donc nous passons notre tour. Ce sont ensuite des enfants qui nous demandent de l’argent… Et bien dis moi, on sent que le lieu est touristique avec son lot de dérive !

La famille qui nous reçoit aujourd’hui encore est adorable et aux petits soins. Nous pouvons dire que cela a été une constante durant tout notre séjour ici. Le fils unique de 14 ans, Preshan, parle un anglais remarquable et seconde sa maman qui elle ne parle pas du tout la langue de Shakespeare. Le papa comme souvent demande ce que nous souhaitons voir et organise notre départ en tuk tuk pour demain à 5h : un nouveau sunrise nous attend, le Sir Lipton Site (and seat) à 15 km de là. Sur ce, après un très bon dîner au Sunrise (tenu par un ami de la famille) nous filons nous coucher bien fatigués de cette journée à rallonge.

La montée en tuk tuk jusqu’au site, où Sir Lipton aimait s’asseoir pour déguster une tasse de thé, nous parait interminable. C’est impressionnant comme de nuit nous perdons nos repères ! Il n’y a pourtant que 15 kilomètres à parcourir. Nous arrivons quelques minutes avant le lever de soleil et commençons à entrevoir les montagnes de thé. Le vent est froid et nous sommes gelés (11° c’est l’hiver ici !) mais couverts en conséquence heureusement ! Nous cédons à l’appel d’un bon thé payé une fortune bien évidemment mais certains moments ne peuvent être rapportés à la simple notion d’argent ! C’est bien réchauffés que nous débutons notre descente à travers les plantations de thé à perte de vue. Entendons nous, il n’est pas ici question de couper entre les pieds de théiers, les chemins sont bien trop hasardeux, pierreux, tortueux… Non, nous suivons la route qui serpente jusqu’à la fabrique de thé sept kilomètres plus bas. Nous sommes les seuls et c’est vraiment une superbe balade ! Nous croisons les enfants qui partent à l’école et les cueilleuses qui montent vers leurs journées de travail. Elles ramassent 20 kilos par jours qui donneront une fois transformés 5 kilos de thé. La baguette que vous voyez sur la photo leur sert de guide pour savoir quelles feuilles prélever (uniquement celles qui se trouvent au dessus). Nous refusons de les prendre en photo posée car elles demandent systématiquement une compensation numéraire et nous sommes contre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivés à la tea factory nous effectuons une rapide mais instructive visite avant de finir notre descente en tuk tuk. Il est 9h30 passées et nous accueillons avec grand plaisir le petit déjeuner préparé par notre hôte. Dès qu’une assiette se vide il la remplie de nouveau, nous battons le record de tasses de thé bues dans une seule matinée, c’est interminable et nous sortons de table une heure plus tard, gavés !

Un moment de repos s’impose avant de repartir se promener quelques heures dans les environs. Puis ce soir nous dînerons avec Flo et Tom, un très sympathique couple de parisiens, avant de refaire nos sacs pour partir demain vers notre dernière destination sri lankaise -Ahungalla-  sur la côte ouest : un peu de plage avant de nous envoler pour la suite de notre voyage…

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s